Inscrite dans les gènes de la société, et portée par ses fondateurs Yves Leblond et Patrick Ittah, la solidarité passe par le soutien au milieu associatif et fait partie intégrante du modèle sociétal de Up Consulting depuis sa création.

« Dans le contexte actuel, les associations sont parmi les plus impactées. Depuis plusieurs années, nous avons noué des relations privilégiées avec l’association ELA Luxembourg. Nous avons donc pris l’initiative de leur proposer d’emménager dans nos bureaux en leur offrant un espace de travail propice à leur développement. Cet engagement s’inscrit dans la durée et vise à leur donner les moyens matériels mais aussi une expertise technique qui permettra à ELA d’accélérer le développement de leurs opérations de récolte de dons, dont “Mets Tes Baskets”, à laquelle nous participerons également jeudi 15 Octobre » précise Patrick Ittah, COO de UpCRM.

C’est en 1992, que Guy Alba créé ELA en France avec pour missions de sensibiliser l’opinion publique et récolter des dons pour financer des programmes de recherche sur les leucodystrophies, ensemble de maladies génétiques orphelines qui concernent 20 à 40 naissances par semaine en Europe. Ces maladies, neuro-dégénératives affectent le système nerveux central, paralysant progressivement tous les organes vitaux, et sont mortelles dans la plupart des cas.

En 2006, Jean-Paul Friedrich crée ELA Luxembourg, qui sera reconnue d’utilité publique en 2010, « Depuis quelques années maintenant, nous structurons l’association afin d’augmenter notre capacité à récolter des dons pour accélérer la recherche médicale. Après des années de recherche fondamentale, plus de 500 programmes financés grâce aux dons pour un montant supérieur à 45 Millions d’€, 2 essais cliniques devraient être lancés. Nous sommes à l’aube des 1ers traitements, l’espoir est immense, nous devons redoubler d’efforts. UpCRM nous donne les moyens d’accélérer, en nous offrant un environnement de travail complet, réduisant de manière substantielle les coûts de fonctionnement, pour nous permettre de réserver une plus grande partie des dons à nos missions. Nous sommes honorés d’un tel support, venant d’entrepreneurs impliqués, solidaires et bienveillants. Le combat est dur, mais nous savons que nous le gagnerons, la seule inconnue est le temps qui nous sépare de la victoire finale, et celui-ci dépend de notre capacité à financer la recherche médicale. »